Yaoï no Kyokô

Annuaire Autonome de RPG Yaoi/Yuri/Ecchi et de discussions sur le RPG
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Gijinka Pokémon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Gijinka Pokémon   Ven 14 Mar 2014 - 13:19

/!\ Cette fiche a été réalisée par le staff YnK et non par l'admin du forum présenté. En cas de problème ou de modification, ne pas hésiter à poster à la suite.

Nom du RPG : Gijinka Pokémon
Genre : Déconseillé aux moins de 15 ans

Date de création : Juin 2009
Nombre de membres : 136
Nombre de lignes obligatoires par poste : Pas de minimum obligatoire

Mettez ce que vous acceptez ou pas sur votre jeu : RP sexuels et très violents autorisés avec avertissement

Modèle de la fiche type : Plusieurs modèles de fiche sont hébergés à cette adresse : http://gijinkapkmn.forumactif.org/t8-fiches-modeles

Résumé de l'histoire du RPG : Ginkou est une île, aucun continent à portée de vue. Autrefois un immense paradis fiscal, cette île est coupée du reste du monde : pas de ports maritimes, pas d'aéroports et encore moins de tunnel sous la mer, car il y a seize ans ses habitants y ont posé un embargo et vivent depuis lors en autarcie complète grâce aux ressources locales qui se sont avérées suffisantes à leur autonomie.

Histoire du RPG :
Citation :
Quelques notions d'espace-temps ;


Nous sommes en l'an 5143, Sacha Ketchum ? La Team Magma ? L'éruption de Cramois'île ? Vous pouvez oublier.

Ginkou est une île, aucun continent à portée de vue. Autrefois un immense paradis fiscal, cette île est coupée du reste du monde : pas de ports maritimes, pas d'aéroports et encore moins de tunnel sous la mer, car il y a seize ans ses habitants y ont posé un embargo et vivent depuis lors en autarcie complète grâce aux ressources locales qui se sont avérées suffisantes à leur autonomie.


Connaître le passé pour comprendre le présent ;


Pour comprendre ce qui a mené ces insulaires à se faire oublier des autres nations, il faut remonter en l'an 5122, soit il y a vingt-et-un ans. C'est en cette année que le phénomène de mutation Gijinka (du terme japonais qui signifie littéralement « humanoïdes ») a commencé à toucher des Pokémon de l'île. Certains soupçonnent quelques scientifiques d'avoir été à l'origine de ces évolutions un peu particulière, d'autres prétendent à une épidémie, d'autres encore à un caprice d'Arceus, les plus pragmatiques d'entre nous ne se sont pas posé de questions. Le fait est qu'entre 5122 et jusqu'au 30 octobre 5127, la plupart des Pokémon de Ginkou ont physiquement changé au point de ressembler à des êtres humains à quelques détails près, plus ou moins flagrants selon les individus, et à développer un intellect comparable au leur. Ces mutations variaient également aussi bien en durée qu'en virulence : certains se seraient réveillés dans un corps humanoïde après une nuit difficile, d'autres auraient agonisé pendant des semaines, on répertorie même certains cas de mutation sans souffrance et/ou étalés sur plusieurs années. Certains spécimens sont nés directement Gijinka, qu'ils soient de parents hybrides ou Pokémon ou, bien plus rares, de parenté mixte.

Les cinq années durant lesquelles se sont produites les mutations ont marqué une courte cohabitation entre les humains et Pokémon de l'île et ces espèces de chaînons manquants, ces derniers étant alors considérés au mieux comme des parias ou des choses ratées, au pire comme des choses à abattre, et pour cause : d'instinct, la majorité d'entre eux se montraient agressifs envers les humains qu'ils considéraient tous esclavagistes. La plupart des dresseurs qui découvraient les signes d'une mutation chez l'un de leurs Pokémon s'en débarrassaient lorsqu'ils ne les éliminaient pas directement et une faible proportion d'entre eux les cachaient, car le fait de posséder un Gijinka était aussi bien vu que de revendiquer des ambitions terroristes. En outre, on fait état de nombreux cas de sujets ayant mis à mort leur dresseur après leur mutation.

Mais le 30 octobre 5127, la situation s'est brutalement inversée : les tensions qui opposaient les Gijinka aux humains alors dominants ont atteint leur paroxysme et c'est ce jour-là qu'une révolution Gijinka les a menés à la domination totale de l'île. On se souvient de cette date comme l'Aboutissement de Mewtwo, fête nationale de la toute première nation Gijinka que l'Histoire aie jamais connue, car elle est vue comme l'accomplissement du souhait de ce Pokémon légendaire de mettre fin à la domination humaine.


Une nouvelle guerre civile ;


L'alliance quasi-universelle des Gijinka n'a pas duré. Juste après ladite révolution, deux clans différents en idéologie se sont formés (et sont d'autant plus présents aujourd'hui) entre Doublonville, la capitale de l'Est de l'île, et Komei City, capitale de l'Ouest. La faction de Doublonville, alors menée par Jared de la Meute, s'est fait appeler la Mafia et la faction de Komei City, avec à sa tête Francis MtMartik, a été baptisée la Poképolice. Ces deux groupes ont ce point commun qu'ils sont particulièrement hostiles à la race humaine, ils s'opposent et se détestent en partie à cause d'une divergence sur le traitement à réserver à ces derniers. Les Gijinka n'adhérent à aucun de ces deux camps sont appelés Civils et la ville un peu plus continentale de Chess Town appartient à ces non-alignés qui ne forment pas un groupe organisé.
Vous trouverez plus d'informations sur ces trois camps au mode de vie et aux mentalités très différents à cette page.


Récurrence des conflits militaires ;


En novembre 5142, l'impensable s'est produit et, brusquement après quinze ans sans embrouilles avec l'extérieur, Ginkou a été assaillie par une armée humaine qui a tenté de reprendre le contrôle de l'île. Après un mois d'occupation, beaucoup de victimes et des dégâts matériels importants notamment dans les villes, une offensive éclair lancée par les forces de la Poképolice et de la Mafia alors temporairement combinées a mis fin au conflit. Il n'y a pas eu de représailles. Aujourd'hui, la reconstruction est presque achevée mais la trêve entre les deux camps dominants aura marqué les esprits malgré un rapide retour aux hostilités une fois la sécurité établie.

L'épave du Kyogre, le navire qui fut le quartier général de l'ennemi, est toujours située au large de la Plage Coquiperl.

Si tout n'est pas encore clair pour vous, ce post pourrait vous aider.


Ginkou aujourd'hui ;


Aucun véritable leader n'a emporté l'unanimité sur l'île. Encore à ce jour, Ginkou ne possède ni chef d'État, ni gouvernement, ni parlement, ni système judiciaire officiel ; ni constitution, ni loi écrite, ni « Déclaration des Droits du Gijinka ». Si l'île n'a pas sombré dans l'anarchie au bout de seize ans, c'est grâce à cet équilibre des tensions qui demeure entre la Mafia et la Poképolice, toujours à ces derniers qui imposent leur loi très personnelle aux populations de leurs villes respectives, aux Civils les plus sages qui s'évertuent à maintenir une société stable, et à la simple loi du bon sens, la plus universelle.

Ginkou dispose d'étonnantes ressources, en plus de concentrer une quantité astronomique de capitaux, qu'il s'agisse d'exploitations agricoles, dans les plaines au Sud des zones urbaines ou sur les versants du Mont Sorbet, des équipements nécessaires, de Pokémon dans le cadre d'élevages intensifs ou d'énergies fossiles. Le reste est facilement comblé grâce aux capacités hérités par les Gijinka de leur stade pré-transformation ; en d'autres termes, Ginkou est autonome.

La technologie y est celle des années 2010, avec un important trafic d'armes et de stupéfiants, la monnaie est le Pokédollar (P$ ou P, pas de centimes, sa valeur équivaut à celle du yen, soit 1P$ = environ 0.01$), il y a quatre saisons globalement calées sur celles des zones tempérées de l'hémisphère Nord, il n'y a pas de religion officielle mais si l'on doit parler de dieu, on parle des Pokémon légendaires, l'île dispose d'un réseau téléphonique, d'une poste, d'un intranet, bref, la vie n'est pas tellement différente du monde que nous connaissons.

Il existe toujours une présence humaine accompagnée de Pokémon non-mutés. Ceux-ci vivent en cachette dans les Souterrains de l'île, en particulier les égouts, leur présence n'est pas inconnue des Gijinka mais le réseau de souterrains est si vaste qu'ils n'ont jamais pu les en déloger complètement.

Lien du site RPG : http://gijinkapkmn.forumactif.org/

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
Lord W
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Gijinka Pokémon   Jeu 11 Déc 2014 - 8:13

MàJ du 11/12/2014 : Toujours actif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gijinka Pokémon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Précédemment dans Gijinka Pokémon
» PNJs de Gijinka Pokémon
» Pokémon : Gijinka No Dengestu!
» Pokédex - Chisame Sinashi
» pokédex de Sacha

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Yaoï no Kyokô :: RPG YAOI - YURI - ECCHI :: YAOI / YURI / ECCHI NC-17 :: Fora Inactifs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: