Yaoï no Kyokô

Annuaire Autonome de RPG Yaoi/Yuri/Ecchi et de discussions sur le RPG
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Dark Wood Circus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Dark Wood Circus   Lun 5 Avr 2010 - 2:03

/!\ Cette fiche a été réalisée par le staff YnK et non par l'admin du forum présenté. En cas de problème ou de modification, ne pas hésiter à poster à la suite.


Nom du RPG : Dark Wood Circus
Genre : Mixte

Date de création : février 2010
Nombre de membres : 26
Nombre de lignes minimum obligatoires par poste : 15



Histoire du RPG :
1817. Venise.

L'Italie souffre d'affreux crimes. De nombreuses personnes ont été retrouvées assassiné, ils sont noté comme étant les plus horrible de l'époque. En effet, certains corps ont été retrouvé séparé de leur tête mais surtout vidé de leur sang. Pour les autres, bien moins effrayant mais tout aussi étrange, les corps sont comme transformé en pierre. Un simple contact, un peu trop brutal, suffit pourtant à les faire tomber en poussière.

Depuis quelques jours, c'est à Venise de souffrir des disparitions anormales. Au même moment, un étrange cirque fait sont apparition en ville. Les saltimbanques sont tout aussi exubérant que le nom que porte le cirque auquel ils appartiennent. Dark Wood Circus. Celui-ci a planté sa tente en dehors de la ville, près d'un étrange bois. Pour y accéder depuis Venise, les habitants sont obligés d'emprunter un petit embarcadère. Les crimes seraient-ils liés avec cet étrange Cirque ? Certain disent que non, d'autre en sont sûr. Et pourtant, malgré une surveillance très rigoureuse, ils ont dû bien se rendre à l'évidence que les meurtres n'étaient point commis par eux.

Mais dans ce cas, quel est le mal qui secoue l'Italie ? Qui sont les meurtriers ? Comme pour narguer la police et pour effrayer la population, les meurtriers ont déposé leur carte de visite. Pour l'un des modes opératoires, une simple carte blanche où une rose rouge à l'intérieur de laquelle trône un crâne portant sur son front un pique. Pour ce qui est de l'autre carte, une plume qui disparaît dans une nuée d'oiseau.

E n q u ê t e s & T é m o i g n a g e s


14 Avril 1817. Début de l'enquête. Témoignage de Maria, 12 ans.

« C'est vraiment effrayant. Je n'ai pas tout vu, il faisait très sombre et il avait une grande capuche... je ne sais même pas si c'était une femme ou un homme. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé mais je l'ai vu bousculer un homme dans la rue, au moment où je passais pour rentrer chez moi. Après je ne me souviens plus trop, c'est flou, l'homme en capuchon a fait un truc bizarre et l'autre monsieur s'est écroulé au sol. En tout cas c'est ce que je croyais. Quand il est parti, je me suis approchée de l'homme qui était tombé et j'ai vu que c'était une statue. Pourtant j'étais sûre de l'avoir vu bouger... j'ai même entendu sa voix, je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé. Et puis j'ai entendu une voix, la voix de cet homme, je l'entendais hurler à l'aide, de toutes ses forces, je l'entendais dans ma tête, mais il ne me semblait pas que cette voix provenait de la statue. J'ai voulu la relever mais elle était beaucoup trop lourde, alors j'ai lâché et elle est tombée en cendres... et je n'ai plus rien entendu... »


25 Avril 1817. Témoignage de Georges, 43 ans, barman.

« De ma vie, je n'avais jamais vu une chose aussi horrible. J'ai cru que j'hallucinais, et pourtant, c'était bien réel. Je ne faisais que remplir mon humble fonction, il devait être environ 23h. Et j'ai entendu un hurlement. Il y avait beaucoup de monde au bar et personne n'a semblé remarquer ce cri strident. Il m'a pourtant presque percé les tympans, j'aurais juré qu'il était dans le bar... et pourtant, quand je suis sorti, j'ai dû beaucoup marcher pour parvenir au lieu d'où venait ce cri. Je l'entendais, encore et encore, un hurlement qui ne s'arrêtait plus. Les gens autour de moi ne semblaient pas l'entendre. Inquiet, j'ai continué d'avancer, pour finalement voir... ça. Je ne pense pas que c'était un humain. Ce n'était pas possible. Un vampire peut-être. Mais une telle abomination n'était pas possible. Un homme était allongé par terre, couvert de blessures, la cage thoracique complètement ouverte... le plus inquiétant, c'est qu'il ne saignait pas... je ne voyais pas très bien, mais je voyais une sorte d'ombre au dessus de cet homme, quelqu'un qui se cachait dans une grande cape afin de ne pas être repéré. Je l'ai vu découper le corps en morceau, qui ne semblait avoir plus que la peau sur les os... son sang avait complètement disparu. »


10 Mai 1817. Progression de l'enquête.

« Récemment, des crimes inexplicables ont eu lieu. Nous avons retrouvé des civils pétrifiés, d'autres décapités et vidés complètement de leur sang, qui a, semble-t-il, disparu. Les autorités travaillent sur cette affaire depuis presque un mois, sans vraiment récupérer de piste fiable. Nos témoins semblent avoir perdu la raison, choqués par ce qu'ils ont vu. La plupart disent que les agresseurs ne sont pas humains, qu'ils possèdent d'étranges pouvoirs ; nous n'avons aucune preuve, et pourtant aucune contre-preuve non plus. Il est difficile d'expliquer la disparition totale du sang des victimes et la pétrification des autres. Mais étrangement, le premier crime de ce genre a eu lieu à la même date que l'ouverture officielle du cirque Dark Wood Circus à Venise. Il est vrai que ces gens sont douteux, et il semblerait que leur premier spectacle en ait impressionné plus d'un. En effet, ils parviennent à réaliser des choses époustouflantes, inexplicables. Nous n'avons que peu d'informations à leur sujet, et pourtant, nous avons été sur le qui-vive sans relâche et nous avons tout fait pour nous assurer de la véracité de nos soupçons ; il s'est avéré que ces étranges saltimbanques n'ont rien à voir avec ces meurtres en série. Mais nous ne savons pas encore s'ils ont des sbires cachés en ville, peut-être y a-t-il encore bien des mystères à élucider derrière ce groupe, le Dark Wood Circus. Nous avons tenté de mobiliser une unité d'élite dans toute la ville jour et nuit de façon à débusquer les malfaiteurs, mais rien n'y fait. Ils restent impossibles à détecter. »

Commissaire Adamo.




http://darkwoodcircus.forumactif.org/forum.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
 
Dark Wood Circus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Circus
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Yaoï no Kyokô :: RPG YAOI - YURI - ECCHI :: YAOI / YURI / ECCHI NC-17 :: Fora Inactifs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: