Yaoï no Kyokô

Annuaire Autonome de RPG Yaoi/Yuri/Ecchi et de discussions sur le RPG
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Shota : diabolique ou diabolisé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Jeu 10 Mai 2007 - 4:22

Le shotacon est interdit sur la majorité des fora. Mais quel terme vague ? qu'en penser et surtout, comment le définir ??


Le shota... Que nous dit la définition ? Il s'agit de mettre en scène, dans un contexte sexuel, des personnages n'ayant pas atteint l'âge d'avoir des rapports. Alors déjà, va trouver l'âge d'avoir des rapports, prends toi un ptit lexomil et mets toi un cd de lara fabian pour achever ton envie de suicide.

La majorité sexuelle est fixée dans notre beau pays à 15 ans. Mais soyons honnêtes : combien de jeunes personnes ont eu leur première relation entre 12/13 et 15 ans, surtout chez les garçons ? Ils sont légions ! Cette fixation de majorité sexuelle est un système de protection de l'enfance, bien sûr, et je pense que personne en ce lieu ni ailleurs ne viendra faire l'apologie de la pédophilie.

Mais qu'en est-il vraiment de cette histoire d'âge et de sa répercussion sur le monde yaoi/yuri/hentai ? On considère, biologiquement parlant, que l'on quitte l'enfance à partir du moment où la puberté survient, qu'il s'agisse d'être humains ou de personnages fictifs. Donc, en moyenne, entre 9 et 14 ans pour les garçons, entre 8 et 13 ans pour les filles. On sait que chez les filles, la durée de la puberté va de deux à trois ans, et qu'elle est élastique chez les garçons. Autrement dit, sujet vaste. De toute façon, ne nous attardons pas dessus, puisque le bisho(nen et jo) moyen est totalement imberbe même passé 25 ans, tradition oblige Razz

Bref, ton corps change, ce n'est pas sale, cette parenthèse Doc-et-difoolienne pour bien fixer notre sujet. Sur les fora, on interdit les relations sexuelles aux persos de moins de 15 ans, conformément à la loi française sur la majorité sexuelle.

Mais alors, que dire des persos à part ?
Nos personnages ne sont pas toujours conformes à la réalité ou à la norme IRL.

Qu'en est-il des personnages âgés de 20 années mais qui, de par leur race (extra-terrestre, elfe, etc) ou une maladie, ou une malédiction, ont un corps d'enfant et un mental d'adulte ?
Qu'en est-il des personnages qui au contraire ont, pour les mêmes raisons, un corps d'adulte et un mental d'enfant et sont âgés de 10 années ?
Qu'en est-il des personnages au corps d'adulte qui ne sont âgés que de quelques mois (robots, OGM, synthétiques et autres ) ?

Qu'est ce qui compte ? L'âge vécu en années, l'âge physique, l'âge mental ?


Le discours auquel Nath fait référence dans son post sur le topic avatars bébé, c'est à dire ne pas être foncièrement dérangé par le shota sur forum mais rejeter la pédophilie en réel est un point de vue défendable. En effet, nous n'avons pas affaire à des petits garçons et filles réels, mais à des persos créés pour être balancés dans un univers équivoque, êtres fictifs qu'on modèle à notre guise.
Cependant, il est vrai qu'on pourrait se dire que le shota est peut-être, sans que leurs auteurs le veuillent, un encouragement ou une banalisation du crime pédophile.

Ce qui est réellement regrettable, c'est que tant de fora interdisent carrément les persos âgés de moins de 15 ans de peur que ceux-ci ne soient livrés en pâture à une love-story ou à un viol sordide, en gros, qu'ils fassent des scènes sexuelles-du shota.
Du coup, certains joueurs qui aiment jouer des persos jeunes (sans nécessairement faire du rp sexe avec !!!), par dépit, adoptent des avatars bébés sur lequels ils collent un âge de 17 ou 18 ans. Mais c'est là un autre débat, que je vous invite à suivre sur le topic correspondant tongue
Pour ce problème-là, il va sans dire que le jour où tous les joueurs se plieront aux règles et où l'admin n'aura pas besoin de se transformer en agent du FBI pour traquer les sous-entendus illégaux... mais bon !

Revenons en à notre sujet. Qu'est ce que je m'égare, heureusement que j'ai pas tenté la pige.

On est d'accord : un mioche n'a rien à faire dans un contexte sexuel. Malheureusement, IRL on ne peut pas le contrôler. En RP, si. Sauf qu'en rp, il s'agit de persos fictifs, mais ça se réfère à de la pédophilie, oui mais justement ça dénonce la noirceur du geste, bref, on tourne en rond !

Vite, une sortie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
Hebichu
Annonceur


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mar 15 Mai 2007 - 22:19

Hummm... J'aurais tendance à dire... à 15 ans tu fais ce que tu veux, on en a plus rien à faire ^^
Avant c'est hors la loi, bien que je suis sûr qu'il y a encore des tits jeunes qui font ça avec des majeurs, mais ça c'est leur problème. Le problème ici c'est le yaoi qu'on amalgamise souvent au shota et qui du coup refile une sâle réputation à tout ce qui touche l'unviers Yaoi. Bizzarement y'a moins de polémique du coté Hentai ? O_o Peut-être que les hommes ont toujours raison donc, le hentaï (étant fait principalement pour ces messieurs ne peut être remis en questions) Suspect
Quand j'ai lu avec horreur et effrois sur un site que les fans de Yaoï cautionnait le shotacon... j'ai cru défaillir... Voilà pourquoi on se fait passer... -___- super.

Bon voilà me suis encore paumé dans mon esprit tortueux... ><

Pourtant après avoir passé un semestre dans un cours de criminologie je dirais que c'est bien plus compliqué. L'age mental ne prévaut pas, en aucune façon, ça n'a rien à voir, c'est plus le corps et la pureté qui s'en dégage qui est prisé par la pédophilie.
Ce qui doit différencier un jeune dit shota d'un jeune dit légal c'est l'age, mais surtout la tronche. On reconnait facilement un gamin de douze d'un gamin de 15 faut pas être mirro non plus ^^
Alors pour tes cas, je dirais tant que le corps fait adulte on s'en fou, point de vu de la légalité c'est OK!

Enfin voilà je sais plus ce que je dis... sénil avant l'age...

_________________
Heu.... Pingoo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~hebichu
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 16 Mai 2007 - 15:38

Hebichu a écrit:
je sais plus ce que je dis... sénil avant l'age...

Comment s'appelle le shota impliquant les petits vieux oO ?


- Merci Aphro pour cette intervention pertinente qui fait drôlement avancer le schmilblick...-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Lun 21 Mai 2007 - 13:56

Aphroooooo............... =_____=
*Va essayer de répondre sérieusement, si si si, j'y tiens ^^*

Pour répondre à ton... intéressante question, je ne sais pas si un "shota impliquant les petits vieux" peut exister. Ou alors cela impliquerait un shota où les personnes s'attaquant aux enfants seraient tous des petits vieux... Euh... Franchement là, on tombe dans le scabreux... Ne me dis pas que tu as trouvé un forum sur le sujet =__= *non... pitié T__T*

Sinon, éprouver une attirance sexuelle pour les personnes âgées (ou plus exactement parce qu'elles sont âgées) s'appelle la gérontophilie.

Dans le domaine du yaoi, on peut trouver une catégorie de mangas/animes/autres parlant de relations entre les hommes d'âge mur (30-40 ans environ, voire plus mais très bien conservés). On ne parlera plus de bishonen (beau jeune homme), mais de biseinen (bel homme). L'auteur où j'en ai vu le plus est Boura Naono. C'est aussi une de mes mangaka préférées, parce que ses héros ne sont pas quasi systématiquement des lycéens pas trop sûrs de leur identité srexuelle. Ou très sûrs de vouloir sauter sur tout ce qui porte un pantalon... En gros, cela dépend s'il est le seme ou le uke de l'histoire. Donc, comme les héros sont assez souvent des hommes, on peut espérer une plus grande variété dans le thème des histoires, peut-être un peu plus de profondeur aussi... Mais là, ça dépend vraiment des personnages. J'adore aussi sa manière de dessiner, cependant là il s'agit d'un caractère purement subjectif qui nous éloigne du sujet (je sais, on en est déjà très loin ^^; ).

Revenons donc au sujet...
D'un point de vue personnel, je ne supporte pas le shota. Le fait que l'on me dise qu'il ne s'agit que d'histoires dessinées, que l'on ne fantasme pas sur ça dans la réalité, que l'on sait très bien que c'est immonde dans le monde réel... Ce sont des arguments qui me rassurent sur les intentions de la personne, mais qui ne me suffiront pas à accepter ce genre d'histoire. Cependant, je sais que c'est présent dans l'univers du yaoi et, selon les supports, pas toujours facile à éviter. Je ne compte plus les BLgames se disant non shota, mais montrant des persos qui font tout juste douze ans -___- D'après ce que j'ai pu en juger, c'est dans les BLgames que le shota est le plus difficile à éviter.

Je rebondis donc sur cela pour approuver Hébi lorsqu'elle dit que l'on va plus facilement se fier à l'âge apparent d'un perso qu'à son âge officiel dans l'histoire. Je trouve que c'est d'ailleurs valable dans les deux sens. Les "18 ans" du héros d'Enzai ne me feront jamais dire que cet anime n'est pas shota, dans la mesure où le héros en fait 12. A côté de cela, il m'est arrivé de tomber sur des doujinshi de "Prince of Tennis", où cartains héros ont officiellement 14-15 ans. Vu qu'ils en font 18-20, je ne peux pas dire que des scènes entre eux peuvent me choquer.

A côté de ces cas qui me semblent fort clairs, des situations plus ambigues existent. Une partie des histoires shota se limitent à un rapport enfant/enfant. Si ces histoires donnent lieu à des relations dépassant le stade du simple bisou/câlin, je les mettrais tout de suite dans la même case que les autres. Mais que dire de celles où rien de "concret" ne se passe ? N'avons-nous pas, à un moment ou un autre, regarder un film ou lu un livre décrivant des amourettes enfantines ? Le fait que ces amourettes se produisent entre deux garçons rendent-elles les choses moins acceptables ? Combien de personnes auraient-elles le réflexe de trouver cela répugnant, mais qualifierait de "mignonne" une histoire entre un garçon et une fille ?

Je n'ai nullement l'ambition de répondre à ces questions, mais je pense que cela reste des questions que chacun peut se poser. Je peux juste dire que ces persos très jeunes sont trop éloignés de ce qui m'intéresse dans le yaoi. Je trouve déjà les histoires de lycéens trop mièvres, alors les gamins... Mais bon, la distinction entre ce genre de shota et l'autre me paraît importante à noter.

On peut aussi partir sur d'autres pistes, comme celles posées par Aphro : comment accepter, ou jouer sur un forum yaoi, un perso adulte de corps mais très innocent par l'esprit ? Je pense que tout dépend de ce que va faire passer la personne qui le gèrera. Je pense que des adultes réels peuvent avoir une (forte) dose d'innocence, mais il y aura toujours quelque chose qui fait qu'ils ne seront pas des enfants. De plus, l'aspect adulte d'un perso donne quand même une forte impression de recul, d'écart (je ne sais pas trop comment le qualifier) par rapport au shota.

On en arrive à la question : comment gérer la présence de persos enfants sur un forum yaoi, surtout NC-15 à 17 (les persos hein, les joueurs sont censés être adultes sur les NC-17 >< ) ?
Au départ, j'ai eu tendance à appliquer le principe de précaution, en interdisant les persos au-dessous de 15. Mais si un forum tente de recréer un monde homogène, cela me semble illogique d'interdire la création de certains personnages. Dans ce cas, il suffit de strictement interdire tout acte trop poussé avec un perso de moins de 15 ans. Par rapport à la sexualité, cela me paraît régler la situation. Par contre, ça me paraît moins évident par rapport à la violence, même si je pense qu'on peut trancher assez vite. Par contre, je n'ai jamais vu le cas de personnes souhaitant développer une amourette innocente entre deux enfants. Et si cela se présentait, je pense qu'il faudrait vraiment en parler entre admins. Personnellement, je me sentirais incapable de décider seule (peur des dérapages, réelles intentions des joueurs...).

Bref, entre les forums qui ne se soucient pas de la limite d'âge des persos, les joueurs cherchant à dépasser la dite limite quand elle existe clairement et les mangas/animes shota qui font leur beurre de ce genre de thème, je crois que c'est un problème qui se posera encore longtemps Neutral

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
Hebichu
Annonceur


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Lun 21 Mai 2007 - 18:35

Aphro a écrit:


Comment s'appelle le shota impliquant les petits vieux oO ?


- Merci Aphro pour cette intervention pertinente qui fait drôlement avancer le schmilblick...-

O_O t'as de ces idées ! Me fait penser au "petit" (c'est le cas de le dire!) vieux de Ranma -___-

Boura Naono Smile j'ai eut du mal à accrocher avec son coup de crayon, mais ses histoires en valent le coup ! Et c'est vrai ça change de voir des 'vrais' adultes ^^

Natth a écrit:


N'avons-nous pas, à un moment ou un autre, regarder un film ou lu un livre décrivant des amourettes enfantines ?


Me fait penser au film à 12 ans je me suis tué ou un truc du genre... Bah les amourettes sont possibles après tout, enfant enfant, ou enfant adulte ^^ (me souviens quand j'étais encore petit pingoo j'étais in love avec le fils de ma voisine l'avait une vingtaine d'année mwahahaha) du moment que ça respecte une certaine limite impossible à franchir, mais trouveras-t-on des joueurs capable de faire ça sans dérraper ? Comme le disait mes profs.... punition générale même si t'as rien fait !

_________________
Heu.... Pingoo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/~hebichu
Valia
Visiteur


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: shota : diabolique ou diabolisé ?   Lun 21 Mai 2007 - 23:48

C'est cet échange qui m'a enfin fait m'inscrire ! En fait, je suis concernée.

J'ai un perso dont l'avatar fait bien plus jeune que ses 18 ans. Ca ne me genait en rien vu que c'était mon tout premier perso et surtout qu'il avait un comportement de gamin qui découvrait la vie. Sauf que depuis, il l'a découvert... Et avec un perso bien plus vieux (age et avatar) que lui. Et ça ne m'a pas plus gené que cela car l'histoire collait parfaitement à la situation (suppléant d'un père inexistant et hautes responsabilités du fait d'un héritage pour l'ado donc adulte coté travail) et que j'y ait retrouvé des comportements que pouvait avoir ma petite soeur lycéenne vis-à-vis de certains adultes (ce qui donnait des sueurs froides à mes parents). Bref, mon perso vivait tout ça très bien sans se poser de questions et moi, j'étais très intéressée de voir ce que ça allait donner.

Par contre, l'autre joueur lui, se posait des questions ! La difference d'age a vraiment été difficile à passer, du moins pour le perso. J'ai trouvé ça hyper intéressant meme si cela n'était pas du tout voulu au départ (je m'attendais plus à une amourette d'ado en commençant à jouer). Surtout que chaque joueur qui interagissait avec nous, se sont eux aussi trouvés devant la question.

Mais comme je l'ai dit la situation est complexe et colle bien aux personnages. Il y a un scénario crédible qui se met en place au fur et à mesure qu'on avance dans les sentiments. On est très loin du Marie-couche-toi-là !

Quand au film, il est tiré d'un livre : Je m'ait tué quand j'avais cinq ans. Et il ne s'agit pas d'une simple amourette entre enfants. Ca va bien plus loin. Le narrateur qui a 5 ans se retrouve en hopital psychiatrique pour avoir eut des attouchements sexuels avec une fillette de 7 ans, Jessica si mes souvenirs sont bons. Il l'aimait non pas d'un amour enfantin qui nous fait tous sourire mais avec des sentiments et des désirs d'adulte. Forcément, il ne comprend pas pourquoi il n'a pas le droit d'aimer à 5 ans alors que ses sentiments sont partagés par Jessica. D'autant plus que tous les adultes le font sans etre enfermé pour cela. Contraste saisissant entre le langage enfantin et ses désirs d'adulte. Que dire dans un tel cas ? Dérapage ou pas ?

Bon, pour une première intervention, c'est plutot pas mal. Mais franchement je n'aurais jamais pensé qu'un jour j'aurais été directement concernée par le shota. Bien qu'il reste à définir exactement ce qu'est le shota...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mar 22 Mai 2007 - 23:00

J'ai pensé à ce livre en écrivant mon post, mais vu la longueur de mon message... De plus, je ne le connais pas très bien, je ne savais pas exactement quel âge avaient les persos, ni comment les choses s'étaient exactement passées. Mais d'après les échos que j'en ai eu, c'est un livre excellent. Pour moi, cet ouvrage montre à quel point le talent et les intentions de l'auteur, la manière dont il présente une situation peut faire la différence entre une oeuvre qui nous interpelle et une histoire porno dans un climat plus que douteux.

C'est moins le sujet que la manière dont il est traité que j'irais critiquer. Mais ce sur quoi je suis tombé en matière de shota m'a seulement donné envie de fuir. Rien d'artistique là-dedans...

Je ne pense pas que je serais capable de donner une définition claire au shota. Déjà, je n'aime pas ce genre de choses, aussi j'ai tendance à ne pas me renseigner dessus. De plus, ce dont j'ai entendu parler m'a donné l'impression que ce genre pouvait aller de l'innocent (couple d'enfants sans acte concret) à l'immonde (enfant n'ayant même plus un comportement humain et ne pensant qu'à ce que vous imaginez =__= ).

Valia, ce que tu décris montre bien, à mon avis, la difficulté de définir des limites nettes sur le sujet. En fait, ça me paraît encore plus compliqué que ce que j'imaginais. Mais déjà, ton perso est majeur tout en paraissant jeune (il fait vraiment très très jeune ?). Si le perso a une maturité mentale/physique suffisante, je ne me sentirais pas personnellement choquée par une grande différence d'âge. C'est vraiment l'aspect enfant moins de 15 ans/adulte majeur (voire pire) qui me bloque, surtout si on y rajoute des relations poussées.

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
Valia
Visiteur


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 23 Mai 2007 - 12:55

Pour répondre à ta question, j'avais choisi Shun de Saint Seiya. Oui, il fait très très jeune ! Mais je l'avais fait en toute connaissance de cause par rapport à son histoire justement (enfance dans un milieu fermé très surprotégé, donc sans aucune expérience de la vie réelle et où les quelques confrontations avec celle-ci se sont révélées forcément violentes pour lui). C'était donc réfléchi, et sans avoir aucune idée de ce que la suite allait donner.

Je ne veux surtout pas faire l'apologie du shota, je suis comme tout le monde, cela me choque tout en me questionnant. Mais il ne faut pas se voiler la face, ce genre de comportement existe où des véritables gamines (12-13 ans) avec déjà un corps de femme ne demandent qu'à séduire les jeunes adultes. Et bien trop immature pour en mesurer les conséquences. Bien des films ont été fait sur le sujet.
Cependant, ce qui est valable pour les hétéro me semble moins évident pour les gays. Ne serait-ce que par l'étape d'acceptation de sa différence de sexualité... Enfin, c'est juste l'idée que j'ai de la chose n'ayant pas été confrontée au problème.

On pourrait faire le rapprochement avec l'interdiction aux homophobes. J'ai vu une joueuse qui voulait faire jouer un personnage homophobe. Evidemment, elle a provoqué maintes réactions toutes plus négatives les unes que les autres. J'ai trouvé pour ma part son idée très intéressante. Après de longs échanges avec les admin, il s'est avéré que son perso était un homophobe qui se posait quand meme pas mal de questions sur l'homosexualité et rejetait donc tout en bloc de ce qui lui faisait si peur par l'attirance qu'il en avait. Ils ont finalement accepté et j'étais très impatiente de jouer elle. Sauf que le forum est mort très rapidement comme nombre d'entre eux d'ailleurs (autre sujet de discussion ? Quand on voit l'énergie que ça prend pour créer un véritable perso et pas seulement des stéréotypes.)

Pour en revenir au shota, comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas moi non plus ce genre de relation que je trouve malsaine. Mais en trouver sur un forum, ne me ferait pas pousser des hauts-cris si cela est fait de manière très responsable. Après tout, nous jouons sur du NC-17, donc normalement nous sommes adultes avec un comportement et un raisonnement d'adulte (reste à définir ce qu'est etre adulte quand parfois on se retrouve face à certains joueurs meme majeurs). Je reste pour ma part, partisante de la discussion, afin d'évaluer les motivations du joueur qui donne vie à un tel perso et comment il veut le jouer. Bien que je suis juste joueuse moi, je n'ai aucune des lourdes responsabilités qui pèsent sur les épaules de ceux qui gèrent un forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 23 Mai 2007 - 22:42

Oarf dis donc, il était pas très ouvert, ce forum qui grognait devant un perso homophobe... (d'ailleurs, il a fermé depuis tellement il était pas ouvert... riez.) Valia, si tu veux jouer avec un perso fondamentalement homophobe, Okane te tend les bras, te tend les bras, te tend les braaaaaas...... (méthode Coué)

Bon après cette intéressante contribution de ma part, revenons en au sujet, et pour ce qui est des persos homophobes, je remercie Valia de nous avoir fourni le sujet de notre prochain débat ^^

Natth, je te promets que je n'ai pas couvert de forum admettant les relations entre enfants et vieillards (sauf Manoir avec le professeur Finkelcrouton, si on admet que les 'enfants en question' naissent avec un corps d'adulte ou au moins d'adolescents).

Donc apparemment, le shota est uniformément rejeté, mais il n'empêche qu'on voit souvent des persos très jeunes, ou des avatars-bébé, qui sont dotés d'une histoire qui tient la route et de prétextes valables aux situations où ils se trouvent. A mon sens c'est logique, une société quelle qu'elle soit et à part rarisssimes exceptions, ne se compose pas d'adultes ou de personnages majeurs exclusivement, au nom de quoi grands dieux ne pourrions nous pas jouer des gosses ou des pré-ados ? Seulement voilà, la crainte légitime du shota fait que souvent, toute demande de perso agé de 12/13 ans se heurte, dans le meilleur des cas à de débats prises de têtes entre admins inquiets, ou dans le pire des cas, à un refus net et précis.

Pourtant, quand on regarde les choses en face, je ne sais pas pour vous, mais moi je ne connais aucun joueur suceptible de réellement shota-iser. Par contre, il y a un paquet de 'retors', donc je fais partie je l'avoue, qui iront toujours chercher la petite bête, surtout pour voir jusqu'à quel point cette pychose allait. Un exemple tout con.

L'an dernier, par curiosité, j'avais mp-é l'admin d'un de ces fora "école de garçons sur une île" qui fleurissaient, celui-ci refusant les persos de moins de 15 ans par crainte du shota pour lui demander si je pouvais jouer un perso de 16 ans encore impubère par suite d'une maladie. Réponse : oui.
Et si j'avais créé ce perso et que j'avais fait du rp horizontal avec, tendres amis, avec mon petit perso de 16 ans impubère à la voix de gosse, sans pwals et sans réactions physiologiques, aurait-ce été du shota ? De mon point de vue, oui. Mais ce n'était visiblement pas le point de vue de l'admin. J'ai pas poussé le vice jusqu'à demander si je pouvais jouer un perso de 14 ans très mature, là le règlement interne du forum était sans appel.


Natth a soulevé la question des deux-babies / baby-adulte. Bahhh eux, à mon sens, deux gosses pas pubères, que ce soit un 'couple' hétéro ou homo, peut pas aller bien loin, en tout cas, pas dépasser le stade du toucha-toucha, et honnêtement, je trouve pas ça dramatique, encore moins immoral. Bien sur, dans le cas improbable ou ceci viendrait à apparaitre sur un forum, il conviendrait de choisir ses mots avec discernement, simplement pour éviter que le fofo devienne un repaire de lecteurs pédophiles... Mais on en revient toujours au même souci : la responsabilité des joueurs...
si les 'gamins' sont 'opérationnels', c'est à dire à partir de 11/12 ans, j ai du mal à perçevoir le souci. Mais bon c est mon point de vue. Un max de civilisations passées et présentes fixent l'âge adulte à l'arrivée de la puberté.

Pour ce qui est du couple enfant/adulte, bon là c'est je pense inutile de s'étendre sur le sujet, étant d'accord avec vous. Seulement, je voulais revenir sur l'exemple du Shun de Valia... son perso était un ado, donc à priori, pour moi y a pas de shota..
Mais la relation qu'elle nous décrit avec l'autre perso, remplacement du père, rôle de tuteur. Ca, c'est un truc qu'on retrouve dans la vie de tous les jours, et de report en transfert, nous voilà dans le complexe d'Oedipe. Les p'tites filles veulent épouser papa et les p'tits garçons, maman. Ou alors, à defaut, le grand frère, l'oncle, l'instit, le psy ou je sais pas qui d'autre qui fait office de figure paternelle (ou maternelle, mais puisqu'on parle de yaoi, hein). Un mioche de 10 ou 11 ans désespérément amoureux d'un homme de 30 qui n'est pas son papa, pourquoi ce ne serait pas acceptable sur un fora ? Est ce que ce point de vue là rentre dans le cadre du shota à partir du moment ou l'adulte ne rentre pas dans le jeu de l'enfant ? Après tout, c'est le boulot de l'adulte de faire entendre au petit que cela ne marche pas comme ça... Du chouette rp torturé en perspective ^^


=> au fait Valia, en rapport avec ton aparté, n'hésite surtout pas à ouvrir des débats, des sondages et des discussions si tu as envie de parler d'un truc en particulier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 23 Mai 2007 - 23:40

Aphroooooooooooooo =___________=
Deuxième avertissement >< *regard noir Evil or Very Mad Evil or Very Mad *

Ah ce cher Finkelcrouton... Un perso sympa comme on en fait peu ^^
Mais je n'appellerais pas ça du shota, étant donné le physique des créatures. De plus, les raisons de leur "production" faisaient qu'une certaine maturité était assez vite nécessaire. D'ailleurs, tu avais bien interdit le shota dans les règles.

Contrairement à toi, il m'est arrivé de voir des forums NC-17 s'annonçant yaoi, yuri, mixte... et shota. Je n'ai pas été voir plus loin, mais si ce comportement est accepté dès l'en-tête, j'ai du mal à croire que ce soit pour s'arrêter aux bisous. Mais je me dois de laisser le bénéfice du doute, car je n'ai rien lu.

Après, ce comportement très humain de jouer avec la limite ne me paraît pas spécialement lié au shota. Donc ceux qui le pratiquent ne le font pas, à mon avis, avec l'idée fixe de caser un gosse avec un vieux pervers. J'ai tendance à laisser une grande place aux intentions, ou à la première idée qui peut avoir été détournée, pour juger une situation. Quant à ce que tu peux faire avec un adulte se rapprochant en apparence d'un enfant... Tout dépend aussi de ton intention ou de ton but. Pour reprendre l'exemple de l'anime Enzai, le héros censé-en-avoir-18-mais-en-paraissant-12 se fait agresser au début. Ses hurlements n'ont rien à voir avec ceux d'un adulte, ce qui m'a paru atroce. Je n'ai jamais autant remercié l'avance rapide d'un logiciel >__>

J'ai l'impression que je vais faire haïr cet anime ^^; Le pire, c'est qu'il y a des passages qui sont bien, qu'on sent qu'il y a une histoire derrière, mais que le shota-qui-n'en-est-pas-tout-en-y-ressemblant-beaucoup gâche tout.

Comme Aphro, j'ai la lourde responsabilité de l'administration de forums *soupir accablé =__=*
Bon d'accord, c'est pas une si lourde responsabilité, il y a bien plus de satisfactions que de contraintes ^^ (sauf quand on se ronge les sangs à cause du manque de joueurs, mais c'est moi qui suis d'une nature angoissée >>).

Honnêtement, je n'ai jamais eu de problèmes avec des joueurs réclamant du shota. En fait, je n'ai jamais eu de problèmes pénibles avec des joueurs. Mais il est vrai aussi que le règlement est pensé pour montrer dès le départ tout ce qui est autorisé ou interdit. Ainsi, on évite les mauvaises surprises des deux côtés. Je suis d'accord avec Aphro quand elle dit qu'une amourette entre deux enfants n'est pas choquante. Mais qui sait quel type de public elle attirera ? Et qui sait si les joueurs n'en demanderont pas toujours plus s'ils voient qu'on commence à accepter le shota ? Si j'ai un problème, je n'hésiterai pas à poser clairement des limites strictes, mais ne vaut-il pas mieux éviter les crises en amont ?

Sans parler du shota, la multiplication des lemons me gonfle sur les forums yaoi. Aussi, il me paraît logique d'indiquer dans les règles qu'aucun comportement (sauf le shota) ne sera censuré, mais que l'invasion du forum par les lemons ne sera pas acceptée non plus. Cela permet d'éviter que cela se produise, sans contraindre les joueurs à modifier leur rp. Bref, conserver à la fois la bonne ambiance et l'orientation du forum.

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 23 Mai 2007 - 23:57

Citation :
tu avais bien interdit le shota dans les règles.
Ouais, on avait demandé que les créas naissent avec un corps qui avait l'apparence au minimum d'un ado, après on a dégagé absolument toutes les interdictions, excepté celle de quitter le manoir. Exemple-type d'un forum ou rien n'était interdit et ou pourtant, mis à part un ou deux topics nécrophiles assez peu râgoutants, les joueurs se sont tenus à carreau. après, je sais pas si c'est l'habitude des fora plus stricts (c'était pas difficile) ou si le fait de donner une totale liberté responsabilise les joueurs, mais on a pas eu ni de shota ni un truc dans ce genre là, même si je me rappelle d'un topic dans le grenier où j'avais vraiment l'impression d'avoir affaire à un gosse en face (en même temps, il venait de naître le pauvre).

Citation :

sauf quand on se ronge les sangs à cause du manque de joueurs, mais c'est moi qui suis d'une nature angoissée
*confirme en hochant la tête frénétiquement*


Citation :
Ses hurlements n'ont rien à voir avec ceux d'un adulte, ce qui m'a paru atroce.
Ben comme tout le monde le sait, je suis pas yaoiste et, partant, je mate pas d'anime yaoi, mais pour ce qui est du hentai, je souligne le fait que question tonalités aigues et enfantines, les cris des filles en VO me font vachement penser aux hurlements d'une gamine de 3 ans qui s'est pris les doigts dans la porte.
C'est ptêt notre culture qui est tout simplement plus axée vers la phobie pédophilie, que d'autres, au fond...




Je me répète, mais j ai quand même beaucoup plus de mal à lemoner avec un cas de figure perso 20 ans / joueur 14 ans que l'inverse...



Citation :
la multiplication des lemons me gonfle sur les forums yaoi. Aussi, il me paraît logique d'indiquer dans les règles qu'aucun comportement (sauf le shota) ne sera censuré, mais que l'invasion du forum par les lemons ne sera pas acceptée non plus. Cela permet d'éviter que cela se produise, sans contraindre les joueurs à modifier leur rp.
Ou alors faites des persos défigurés, mutilés ou repoussants Razz ça marche bien, garantie label.


(J'ai un troisième avertissement ? Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
Freyja
Visiteur


Nombre de messages : 47
Age : 27
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Lun 28 Mai 2007 - 13:28

Allez je me lance dans le sujet!

Et le truc, c'est par où je commence, j'ai pleins de trucs qui me traversent la tête...

Voyons...Le shota, je connaissais, sans en avoir jamais vu...
Je crois que la première fois, c'était dans Love Mode, avec cet enfant de 14 ans voué à la mort. Bizarrement, ça m'a pas choqué. Je pense que c'est parce que l'histoire a sa logique et qu'il n'y a rien de malsain. De plus, c'est ce garçon, qui se sait condamner, qui veut connaître tout ce qu'il ignore. En gros, il est consentant, tout à fait conscient de ce qu'il se passe, donc ça ne me traumatise pas...
En plus, dans Love Mode, les deux couples "principaux" sont des hommes d'âges mûrs avec des adolescents me semble t-il (ça fait un moment que j'ai lue...).

Enfin, sur les RPGs, je n'en ai jamais vu, mais si j'ai aperçu des avatars bébé, qui je le reconnais, m'ont un peu surpris, mais j'ai décidé de me baser sur l'âge de la fiche, et puis en soit, je m'en fous, c'est pas moi qui jouait avec eux.
Enfin, cet avatar:

http://img152.imageshack.us/img152/9347/00002hu1.gif

m'a quand même turlupiné un moment. Il a 16 ans, d'après sa fiche. Bizarrement, comme ça, je lui donne beaucoup moins.

Sur mes propres forums, je n'ai jamais interdit le shota, et, il n'y en a jamais eu. Je n'ai pas eu d'enfants, ni d'avatars légèrement douteux.

Je joue-moi même un enfant, âgé de 10 ans, et il ne me viendrait pas à l'idée de lui faire avoir un rapport physique avec qui que ce soit. Certes, il peut tomber amoureux, mais d'une personne d'approximativement son âge, et ça irat peut-être jusqu'au bisou, mais pas plus loin.
De toute façon, j'aurais trop du mal à imaginer mon pauvre petit perso faisant je ne sais quoi avec je ne sais qui...

Et là, j'ai eu un traumatisme, en voyant, sur un autre forum, une personne usé du même avatar, lui donner 20 ans, et faire du lemon avec.

(L'avatar en question:

http://img399.imageshack.us/img399/7082/avatalucardfb6.png )

Je suis incapable de lire les lemons de cette joueuse, car j'y vois trop mon personnage et c'est dégoûtant!
De plus, la joueuse est elle-même âgé de 15 ans, je le sais pour l'avoir fréquenté sur d'autres forums, et la plupart de ses RPs tournent vite en lemon, ce qui me gonfle assez à vrai dire....

Enfin voilà, je les laisse faire ce qu'ils veulent, j'évite ce qui me gêne, et je peux jouer tranqulle. Mais il fat reconnaître que j'ai parfois des frayeurs...

Et je me suis peut-être un peu éloigné du sujet Rolling Eyes


Dernière édition par le Mer 30 Mai 2007 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anoyodokoyo.lolforum.net/index.htm
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 30 Mai 2007 - 1:08

Visiblement, le probleme avec ImageShack est toujours pas résolu... Freyja, tu aurais d'autres liens pour trouver ces deux images (quitte à m'envoyer carrément par mp l'url apparaissant au nom des fora en question, je les hebergerai ailleurs...) ?


(sinon chuis ok, faire du shota avec des grenouilles jaunes même pas majeures, c'est révoltant. )


*fuit avant que Natth n'arrive*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
Freyja
Visiteur


Nombre de messages : 47
Age : 27
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 30 Mai 2007 - 16:38

Mais c'est que j'ai pris leurs adresses sur les forums en question, j'en ai pas d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anoyodokoyo.lolforum.net/index.htm
Alrisha
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mer 30 Mai 2007 - 16:58

Erf de erf, bon ben on a plus qu'à espérer qu'ImageShack daigne nous les rendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=Cugx9kttPwU
lenthe
Invité



MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Jeu 30 Oct 2008 - 15:01

Je réactualise un sujet assez périmé je crois, excusez moi

Votre raisonnement vous honore, dés lors qu'on en vient à parler de Shotacon, la discutions devient bien souvent très vite peu productive.
On justifie un peu rapidement des idées violentes et haineuses derrière une sois disant morale, non réfléchie. Ainsi, certains peuvent en arriver à préconiser la peine de mort ; on ne fait pas attention à ce qu'on dit, réfugié derrière l'anonymat d'internet, on se chauffe pour savoir qui sera le plus moral, qui sera capable de plus haïr le mal sous sa forme la plus vile.

Ici, on ne retrouve pas ce problème.

Cependant, on peut remarquer que finalement la question énoncée par le titre du sujet n'est pas réellement débattue.
il s'agit plutôt là de savoir où placer la limite : à partir de quelle intensité, de quel niveau de non conformité avec nos rêgles morales occidentales doit on considérer que ce n'est plus tolérable, que c'est immoral ?
Mais en partant de cette question comme base du débat, c'est que vous partez d'origine de l'idée que le Shotacon est immoral; il l'est forcément, mais à partir de quoi ?
Il ni a pas de débat de fond, mais un débat sur la forme.

Ensuite, il est assez amusant de voir qu'on pose vite des exceptions, il s'agit de rester dans un consensus : on fait des compromis pour que l'idée d'origine reste en place, oui le Shotacon est immoral, mais dans tel cas, si on le fait dans cet esprit, ect, ce n'est pas grave.
A se faire des amendements, on en arrive à l'idée que le Shota est immoral dans la mesure où il est fait par les autres.
Je pense à Valya en disant ça. On est toujours bien plus indulgent envers nous même qu'envers les autres, autrement dit.
Non que je vous trouve immoral, mais plutôt assez convenus, voir hypocrites dans cette partie du débat.

Pour en venir à la question tel qu'elle es posée dans le titre, je ne pense qu'on puisse taxer le Shotacon d'immoralité, universellement, parce qu'en effet, selon nos normes occidentales, à notre époque, il l'est.
Cependant, il faut penser que ce n'est pas de la littérature occidentale, mais japonaise. Comme les Grecques avant eux, les japonais croient à l'idée qu'en consommant nos vices par la fiction, nous nous en purgeons et évitons ainsi de les assouvir dans le réel.
C'est grâce à cette idée, peut être (ou à cause, selon votre point de vue) que la littérature manga japonaise (on peut parler de littérature, j'ai le droit ? ^^') a put être aussi bien doté en contenu malsain et décalé (selon nos normes ainsi que les leurs). Ainsi, le Hentei est plus une caricature de la sexualité et des fantasmes, en général, qu'une fiction pornographique réaliste. D'autre part, il existe aussi des fictions amoureuses-lemoneuses dans le hentei (peut être) et dans le yaoi, et c'est à partir de là qu'on peut séparer les Shotas en deux catégories ; les loves stories, assez mièvres(c'est un jugement de valeur, excusez moi), et les lemons-qui-ne-servent-qu'à-ça et à coté, l'antre du mal : les Shota un peu Guro, un peu SM, un peu glauque, voir tout ça à la fois.

Finalement, affirmer que le Shota est Immoral, ce n'est rien d'autre qu'affirmer la suprématie de notre système de normes sur celui des japonais. Et c'est aussi penser qu'à travers le temps, nous avons raison; les normes évoluent, ce qui n'empêche pas qu'on a toujours l'impression d'avoir les bonnes, c'est d'ailleurs le principe des normes, des valeurs, de la morale; c'est ce que nous pouvons accepter, en gros, ce que la majorité pratique, en général, on refuse ce qu'on aime pas et tout ce qui n'est pas de la majorité est dénigrée.

(mais je m'égare, non ?)

Quand à savoir où placer la limite, il faut rappeler qu'en l'avançant ou la reculant ,c'est tout le système de normes qu'on décale (pour ce domaine, celui de la pornographie ? de la fiction ? ...) Ainsi, si le 1 est accepté, le 2 refusé, le 3 détesté et le 4 haï, si le 3 devient haï, c'est le 2 qui sera détesté, le 1 qui sera refusé ... (et pour le 4 on appliquera la peine de mort ou la lapidation, ou la prison à vie =D et il disparaitra et ainsi, on aura avancé vers un monde plus beau, plus propre, plus sécurisé, jusqu'où êtes vous près à aller ?)
Revenir en haut Aller en bas
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Jeu 30 Oct 2008 - 17:39

Inutile de t'excuser pour la réactualisation de ce sujet, au contraire ^^
Tous les débats peuvent être relancés. Mais, une fois que les intervenants potentiels se sont tous exprimés sur la question, cela devient difficile de les maintenir actifs (les sujets, pas les intervenants ^^; ).

Concernant ce topic, je pense que l'aspect récurrent de "la limite" vient du fait que nous sommes toutes admins sur des forums RP. A partir de là se greffe un problème pratique sur l'aspect théorique de la question : comment éviter que nos jeux respectifs ne partent dans des directions qui nous déplaisent, voire nous répugnent ? Jusqu'où sommes-nous prêtes à étendre la liberté de nos joueurs pour qu'ils puissent s'amuser ? Ne risque-t-on pas de nuire à l'amusement des joueurs si on autorise trop de choses ? Il ne faut pas non plus oublier de prendre en compte les chartes d'hébergeur, souvent plus strictes que la loi.

Un forum RP est un peu le "bébé" de son créateur. Il a passé des heures à le créer de toutes pièces (avec amour *o* ), il y a mis (je pense) ce qu'il attend et ce qu'il aime dans un jeu. Par conséquent, il me paraît normal qu'il choisisse d'accepter ou de refuser certains comportements selon ce à quoi il veut jouer et faire jouer. Certains interdiront les scènes "pour adultes", quelles qu'elles soient, d'autres accepteront un peu de violence, de sexe, mais pas trop, d'autres permettront les orgies et les actes sexuels les plus divers... En tant qu'admin, j'ai fait des choix précis, avec tout ce que cela implique. Un nouveau membre doit lire et approuver les règles avant de commencer à jouer sur mon forum. S'il n'est pas d'accord (parce que ça va trop loin ou pas assez), le net est grand. Il trouvera certainement un jeu qui lui plait ailleurs et je le lui souhaite sincèrement.

Bien sûr, la question shotacon/lolicon (l'équivalent avec les filles) ne se limite pas aux forums RP. Le problème est que je serais bien incapable de dire s'il y a du "diabolique" dans ces deux genres. La raison en est simple : je ne suis pas intéressée par ce type de mangas. D'un point de vue graphique et mental, mes goûts s'orientent clairement vers les hommes faits, sans doute en raison de mon âge. Je ne trouve pas les ados attirants, alors les enfants... Par conséquent, je suis incapable de dire pourquoi on lit du shota ou du loli. Est-ce un goût comme un autre ? Est-ce la marque d'une déviance sexuelle proche de la pédophilie ? En poussant le raisonnement encore plus loin (et en partant dans la seconde direction), n'est-il pas préférable que ce genre de choses existent pour canaliser les envies de personnes qui passeraient à l'acte sans cet exutoire ? Et, en partant dans un autre sens, chaque personne n'a-t-elle pas droit qu'on l'oublie, qu'on ne se pose pas de questions (surtout de ce genre) sur elle tant qu'elle ne fait de mal à personne ? La présomption d'innocence ne devrait-elle pas exister aussi pour les opinions sur les gens ?

D'un point de vue personnel, je suis loin de penser que les amateurs de shota ou de loli soient des pédophiles en puissance, ayant besoin de ces "images dérisoires" (une des traductions de manga) pour contrôler leurs pulsions. De même, je sais que la crainte de la pédophilie peut facilement tourner à la psychose dans la société actuelle. D'un autre côté, à l'époque où l'on n'en parlait pas, on tombait dans le travers inverse, à savoir que les enfants pouvaient se faire agresser en (presque) toute impunité. Cependant, mon opinion ne peut se baser sur un attrait pour le loli/shota. Je ne suis pas attirée par ce genre de contenu, je ne sais donc pas ce qu'une personne intéressée peut éprouver devant. D'ailleurs, je pense que tout le monde n'éprouvera pas la même chose non plus. Et n'y aurait-il pas une nuance à faire entre les amateurs d'images peu explicites et celles qui le sont beaucoup moins ?

Concernant l'idée que, si on se soulage devant ce genre d'images, on ne s'intéressera pas à de vrais enfants, je crois que ce raisonnement est erroné. Déjà, il faudrait avoir une envie à soulager... Rien ne dit qu'un amateur de loli/shota ressent quoi que ce soit de malsain pour les enfants réels. Ensuite, je crois plutôt que la pédophilie fonctionne comme l'alcoolisme : l'abstinence est le meilleur moyen de ne pas replonger. Mais, je le répète pour que ce soit clair, je parle d'abstinence pour les pédophiles, pas pour les amateurs de loli/shota.

Donc je pense que le shota est diabolisé, car souvent apparenté à la pédophilie, qu'il soit explicite ou pas. Quant à le voir comme diabolique... Tout dépend de pourquoi l'amateur le regarde. A cela il faut noter que, depuis une jurisprudence de 2007, la pédopornographie, même dessinée, est interdite en France. Maintenant, est-ce que tout le loli/shota est à considérer comme de la pédopornographie... C'est aussi à étudier.

Je pense qu'il y en aurait encore beaucoup à dire sur le sujet. Pour l'instant, je passe la parole à quelqu'un d'autre Smile

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
Catylyrn
Visiteur


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Mar 4 Nov 2008 - 0:28

Le relativisme culturel est une fausse réponse à mon avis.

Oui, les représentations fictives d'actes sexuels impliquant des personnages enfants semblent mieux acceptées au Japon, et même en Occident le thème de la pureté et innocence enfantine qu'il faut protéger à tout prix n'est pas si ancien.
Oui l'environnement Yaoiste est fortement Japanophile (voir Japanodingue pour ceux et celles de ses adeptes qui s'affublent à toute force de pseudonymes et historiques japonisants même quand l'univers du forum ne le justifie pas spécialement).

Mais nous n'avons PAS grandi dans un milieu qui conçoit aisément un complet divorce entre prendre plaisir à représenter des personnages impubères dans des situations sexuelles d'une part, et l'apologie de (ou une attirance pour) ce genre d'actes réels d'autre part.
La plupart des internautes qui passeront sur nos forums, les liens qui pointeront naturellement vers ces mêmes forums, les joueurs et joueuses qui y participeront, sont issus d'un sous-ensemble de la population mondiale dont l'imaginaire a globalement été modelé par ces représentations et interdits Occidentaux, français ou d'autres pays de la francophonie.

Supposer/exiger un détachement suffisant envers ces interdits pour tout permettre "parce qu'au Japon c'est OK" ne peut à mon avis se faire que dans le cadre de lieux d'écriture précis aux participants desquels ça conviendrait, et organisés de manière à éviter la découverte des "meilleurs" morceaux de bravoure par les passants de hasard.

Et puis, les forums Yaoi ne sont pas vraiment le lieu je crois d'une fronde contre un éventuel impérialisme culturel occidental. Le phénomène du "slash" a pu être subversif à l'origine, lorsqu'il s'emparait d'icônes de masculinité dans un paysage de divertissements audiovisuels qui faisait plutôt figure de morne plaine pour ce qui était représentations de sexualités "atypiques".
Mais maintenant ? Pfff, je ne crois pas. Tellement de joueuses font de leurs couples Yaoi l'exact pendant tout masculin d'une caricature de couple hétéro idéal, donnent à leurs personnages "uke" exactement les mêmes travers qui donnent envie de baffer copieusement tant d'héroïnes d'anime féminines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ainokusabi.rpg-forum.fr/
Valia
Visiteur


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Ven 5 Déc 2008 - 3:40

En relisant la discussion, on ne peut en effet que donner raison à Lenthe. On a dès le départ dévié le sujet sur les limites autorisées ou non du shota. Sans nul doute parce que c'est un problème auquel se trouvent confrontés les administrateurs de forum et que le shota est en effet plus ou moins perçu par chacun comme immoral. Ce n'est pas pour rien qu'il est interdit sur tous les forum. Sans compter la législation française en vigueur.
Je n'ai aucune idée de ce qui est accepté ou toléré au japon. Mais quelles que soient leurs normes, les administrateurs et les joueurs des forums francophones sont occidentaux avec les valeurs occidentales du XXI ème siècle. Je n'y vois donc pour ma part aucune guéguerre de suprématie quelconque d'une échelle de valeur sur une autre.

Quant aux normes, en effet elles évoluent et heureusement ! Je pense que nul ici ne remettra en cause l'abolition de l'esclavage (entre autre) même si cela est une valeur somme toute récente dans l'histoire de l'humanité. Il suffit de savoir que la notion de métis est un concept inconnu des américains pour s'en convaincre.
Donc la morale, l'éthique évolue. Mais il n'en reste pas moins qu'à part quelques soubresauts historiques tel l'empire romain, on a tendance à observer les mêmes interdits universels d'une culture à l'autre, d'une époque à l'autre. Dont l'inceste et la pédophilie. Finalement n'est-ce pas la majorité qui détermine ce qui est permissible ou non ? Et donc qui pose les bases de ce qui est défini comme valeur humaine et cela quelle que soit sa religion, son pays ou sa culture.

Pour ce qui est des limites, rien n'est plus variable que cela. On peut être totalement contre la peine de mort et se proclamer haut et fort athée pour ensuite, selon les aléas de la vie, vouloir tuer de ses propres mains l'assassin de son enfant ou prier de toute son âme tous les dieux pouvant exister pour pouvoir sauver ce même enfant de la mort. C'est humain et ce n'est en rien hypocrite que de chercher à voir les choses sous tous les angles possibles.
Cela ne rend pas pour autant quelque chose considéré comme immoral tout à coup acceptable. Mais cela permet de nous rappeler que face à un interdit (comme le shota sur les forum par exemple) il y aura toujours des personnes pour tenter de le contourner ou d'en repousser les limites. Il s'agit donc de savoir exactement où poser les dernières barrières, celles considérées comme infranchissables. Il ne s'agit donc pas là d'indulgence envers qui que ce soit mais juste d'une réflexion sur ce qui est admissible ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natth
Staff Yaoiste


Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Sam 6 Déc 2008 - 3:56

Histoire de prolonger la discussion :
http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/national/news/20081203p2a00m0na018000c.html

Et pour revenir sur celui des avatars "bébé", cette annonce d'Asuka :
http://www.asuka.fr/minisites/boyslove/index.php?/archives/35-Okane-ga-nai-en-france-!.html

Comme quoi, ce sujet a encore sacrifié de nombreux pixels innocents What a Face

_________________
Yaoi partout, toujours ^__^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yamatonoorochi.fr/phpBB3/portal.php?sid=f74d665a820aa27b9
lenthe
Visiteur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Dim 4 Jan 2009 - 12:42

le relativisme culturel :
il en s'agit pas d'affirmer que quoi que ce soit est moral à partir du relativisme culturel, ce serait une hypocrisie de ma part, je me contredirais, il s'agit plutôt de montrer que si on part du principe que toute les sociétés, tout les systèmes moraux se valent (et c'est ce que je pense, il me serait difficile de penser que notre système moral, aujourd'hui et ici, en Europe est supérieur, que ce soit aux anciens ou aux autres à travers le monde sans avoir l'impression de tomber dans un certain géocentrisme ou tout simplement dans le chauvinisme) . Qu'est ce qui nous permet d'affirmer qu'une règle morale ancienne n'était pas morale ? le fait que nous n'ayons plus cette règle morale ? Les générations futures peuvent bien la récupérer et affirmer que c'est nous qui étions dans le faut, à moins que l'on pense que petit à petit l'humanité avance vers L'Idéal absolu de la morale, la morale réel, transcendante à l'homme. Même en affirmant ceci, on en peut être sur de ce qui est moral, puisque l'on pense Avancer vers la morale et n'on 'lavoir atteinte, c'est donc que notre système moral serait tout de même imparfait. Jusqu'à longtemps l'homosexualité a été considéré comme immorale, serait-ce démagogique de ma part de prendre cette exemple ici ? (oui me dit ma conscience xD donc je passe)

j'ai toujours pensé que le rôle de la loi était d'éviter les nuisances, ce n'est pas ici son rôle ,c'est assez décevant. Quoi que j'ai lut quelque part que sur le principe ce genre de loi considère que c'est comme scanner des photos et les transformer en dessin manga avec un logiciel (mais sa me parait trop surréaliste pour être la raison). La loi s'occupe donc ici de morale, non pas au sens de la morale qui nous protège de nos excès mais de la morale comme matérialisation de l'opinion partial de la majorité des êtres humains. (est-il juste d'être dominé par la majorité, est-elle plus juste que toute autre personne ? vous serrez toujours dans une minorité, avec vos intérêts, mais la majorité a aussi ses intérêts, qui sont que son modèle moral, culturel soit appliqué, ces intérêts peuvent aller à l'encontre des vôtres et ce qui se passera dans ce cas serra une interdiction de vos pratiques culturelles, une stigmatisations de votre système moral).(vous avez peut être l'impression que je vous embrouille et je m'en excuse)(si une majorité de chinois souhaite qu'une minorité de tibétains s'intègrent à leur système moral, ai-ce juste ? (je pense personnellement que oui, pour d'autre raison, pratiques, celles là, non pas morale))
Ou doit on considéré qu'il s'agit là d'interdire une incitation à un crime par sa représentation en fiction; ne devrait on pas dans ce cas interdire tout les formes d'incitations au crime analogues ? la violence, les meurtres, la tortures sont autorisés à l'image, pourtant, ils n'incitent pas moins à la pratique; on a pu le voir avec 24h chrono.

Je ne fait pas non plus l'apologie des contreculture, je préfère ne pas complaire dans l'attitude du rebelle qui rejette la société, il ne s'agit pas de chercher à être différent. (ou alors c'est inconscient ^^'')


Limiter ses pratiques au milieu initier :
c'est sur, je n'irais pas importuner quelqu'un avec quelque chose qui ne l'intéresse pas et qui en plus le répugne. c'est du domaine du savoir vivre. Au delà de ceci, seul la honte représente un barrage à l'expression de certaines passions.

Les avatars :
Je trouve en effet certaines personnes assez hypocrites. Si quelque chose est interdit, il vaut mieux l'accepter et si on ne le peut pas, autant trouver un autre forum. Les personnages ont droits à leur légitimité et l'avatar se doit donc de correspondre à l'individu qu'il représente, de manière réaliste. L'age peut sembler n'avoir aucune importante et il est vrai que sur notre fiche ce n'est qu'un numéro (et un nombre d'années qui devront êtres racontées dans l'historie du personnage), cependant, il est plus agréable pour les personnes qui rp de savori comment se comporter avec la personne face à eux et la contradiction entre l'age et l'avatar peut être handicapante. Il est surtout bien plus simple de faire comme mis plus haut, de prendre l'age, l'avatar ou e forum correspondant à son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chape
Invité



MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Lun 8 Juin 2009 - 7:05

Je suis ici en tant qu'invitée, et pour tout vous dire, je suis tombée sur votre forum en cherchant du shota. J'espère ne pas entendre tout de suite des cris de dégoût ou je ne sais quel accablement, car je ne pense pas que c'est immoral... Puisque le plus gros à été dit, je rajouterais simplement qu'il ne faut pas confondre fiction et réalité. Tant que cela reste sur papier, ou animé, tant que cela n'arrive pas sur de vrais enfants (Bien que ce ne soit pas le cas, mais polémiquons plus sur la vrai pédophilie que sur le fantasme graphgique alors). En clair et net : c'est un fantasme et ça restera un fantasme ! Mieux vaux le coucher sur feuille que sur un lit, non ?

A la revoyure ! ^^

Le Chapelier toqué
Revenir en haut Aller en bas
Kipidinili
Graphiste Yaoiste


Nombre de messages : 73
Localisation : Lambton
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Ven 4 Déc 2009 - 17:57

Moi j'adore jouer les enfants (j'ai joué un bébé de un an ^^')
dans le yaoi , si je prends ces forum c'est justement pour jouer des scène adultes
cependant, il m'arrive de faire des persos pas encore majeur (généralement 15 à 17 ans)
qui on un comportement d'ado (pense à son Abe Miyako qui martyrise son esclave)

Mais j'adorai joué justement ces scènes "malsaine" de jeune avec adulte pour des calin bisou sans qu'il y est coït
(moi adoré bisou calin ^^')

Mais bon , en vu de la société c'est plus ardu

Perso si je veux jouer des trucs innocents (a-sexualisation) je vais sur des forum comme tel et je laisse aux forum sexuel, leur rôle magnifique de "ici on rp fantasme pas réaliste!!" (ce que certain comprenne pas ¬¬)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shota : diabolique ou diabolisé ?   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Shota : diabolique ou diabolisé ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un post DIABOLIQUE!!!!
» ~~.:Un scénario diabolique- partie 1:.~~
» Nuage Diabolique [Fini]
» Anne de Gallerande, un esprit diabolique sous des airs angéliques
» [ Un plan diabolique - La salle vide ] - [ PV ]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Yaoï no Kyokô :: UN LIEU POUR SE DETENDRE :: Débats animés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: